Règles entre GJ's (proposition)

Nicolas NEFF • 1 septembre 2019
16 commentaires
11 likes
550 vues

Bonjour à tous,

 

Le mouvement Gilets Jaunes est complexe.

Il est complexe car il fait de la politique, et il ne fait presque que de la politique.

Puisque tout ce qu’il fait concerne la vie des citoyens, la vie de la nation.

« Politique » dans le sens « s’intéresser à la vie de la cité, des citoyens, de l’état, de la nation.

Et ce qui complique la chose, c'est que le mouvement se dit "apolitique" et ne veut donc pas faire de politique.

 .

Et il fait de la politique avec des électeurs et militants venant de +sieurs partis, et même des personnes qui ne croient plus du tout en les partis politiques, ni en la politique et qui s’abstiennent aux élections.

Ca fait un cocktail explosif.

C’est un mouvement « trans-partisan ».

Mais, malgré ce multi-partisanisme, les groupes Gilets Jaunes ont réussi à s’entendre.

.

Cependant, il reste un problème.

Lorsque des Gilets jaunes commencent à parler de démocratie, de constitution puis d’élections, ces gilets jaunes se font toujours renvoyer dans leurs foyers.

C’est problématique.

Car il se pourrait que la seule solution pour s’en sortir de cette situation nationale dramatique, ce soit de passer par les élections présidentielles, par la prise du pouvoir, pour justement changer la constitution et les lois.

.

Alors, est-ce trop tôt pour parler de vraie politique, de constitution, de démocratie ???

Ou les Gilets Jaunes du 17 novembre ne voudront-ils jamais entendre parler de politique ?

Je n’en sais rien.

Mais je persiste à dire que tout Gilet Jaune ou tout citoyen a le droit, si ce n’est le devoir, de proposer ses idées, ses réflexions, ses points de vue, ses initiatives.

.

Cependant, pour pouvoir nous entendre, il y a, de mon point de vue, 2 règles qui devraient être respectées :

1)     Ne pas critiquer le mouvement Gilet Jaune ; si on veut émettre un point de vue sur le mouvement, réfléchir à ce qu’on veut dire et le présenter de manière correcte, argumentée.

2)     Ne pas critiquer l’initiative d’un autre Gilet Jaune si elle va dans le bon sens, si elle s’oppose aux gouvernants actuels, si elle s’oppose à l’oligarchie ; idem, tt le monde peut se tromper sur une initiative qui pourrait s’avérer contre-productive, c'est-à-dire aller en sens contraire des intérêts du peuple. Mais, si on veut émettre un point de vue sur une initiative, idem, réfléchir à ce qu’on veut dire et le présenter de manière correcte.

 .

Que pensez-vous de ces propositions ?