L'éducation populaire et les gilets jaunes

ch4204 • 21 juin 2019
83 commentaires
6 likes
939 vues

Le drame avec le militantisme, c'est qu'il finit par ne convaincre que les déjà convaincus...

Nous avons tous déjà vu ces "guerriers du tract" qui se battent contre l'indifférence des gens qu'ils croisent, avec un succès plus que mitigé s'il en est. C'est à ce même problème d'indifférence (au pire) ou d'approbation passive (au mieux) auquel auront affaire tous ceux qui dispensent un message un tant soit peu politique...  Les Gilets Jaunes et leurs sympathisants n'y échapperont pas.

Comment faire en sorte d'intéresser les gens?

Faut-il attendre qu'ils viennent sur une plateforme ou aller vers eux là où ils se trouvent?

Quel est le moment le plus propice pour établir le contact?

Faut-il choisir d'évangéliser ou bien juste de choisir de créer des moments favorables à ce que les gens "se" conscientisent eux-mêmes (que leur situation n'est pas le fait que d'un destin malheureux) ?

"Faire de la politique autrement", c'est la leçon qu'il fallait tirer d'un mouvement de lutte sociale auto-organisé qui est monté comme une lame de fond et a marqué profondément l'imaginaire français (vue que la peur qu'il a provoqué au coeur du pouvoir, c'est une certitude, a fait parlé tout ce que l'hexagone compte de commentateurs politiques). Souvent, on oppose "ceux qui parlent" (les politiciens) à "ceux qui font" (les engagés au quotidien)... Les gilets jaunes et leur désir de contrôle citoyen montrent que l'on peut à la fois "parler" et "faire" mais cela sera-t'il suffisant pour convaincre le reste des autres forces populaires de se détacher de leurs vieux réflexes d'opposer un camp à un autre au détriment de l'intérêt général et donc de l'intérêt du Peuple? La relative hostilité persistante des partis de gauche et des centrales syndicales à l'égard du mouvement des gilets jaunes, montre que non...

N'y a-t'il pas là, la nécessité d'agir pour une prise de conscience du plus grand nombre ? Comment y parvenir? Or, cette même question est posée par l'éducation populaire... Le savoir, c'est peut-être entrevoir le moyen de construire la prochaine force populaire qui agira pour l'émancipation de tous!